L'enseignement explicite des stratégies de compréhension en lecture Imprimer Envoyer
En pratique - La lecture
Écrit par Érick Falardeau   
Lundi, 20 Février 2012 08:35

Érick Falardeau
Université Laval

L'enseignement explicite des stratégies de compréhension en lecture

(Secondaire, Université)

Réseau Fernand-Dumont

D’après M. Pressley, G. Duffy, J. Almasi, S. Graham, K. Harris et J. Giasson.

 

Tableau

 

--- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- -- --- --- --- --- --- ---

 

Définitions des 6 étapes :

  • Définir la stratégie : nommer et définir la stratégie à l’étude en utilisant un langage approprié pour les étudiants. Expliquer la valeur instrumentale de la stratégie enseignée en prouvant aux étudiants son utilité pour améliorer leur compréhension en lecture et en leur démontrant les bénéfices qu’ils retireront de l’utilisation de cette stratégie.
  • Rendre le processus transparent/modelage : rendre visible ou audible pour les étudiants les processus cognitifs à l’œuvre dans la sélection et l’utilisation de la stratégie par un lecteur expert ou par un pair performant. En d’autres mots, le professeur dit à voix haute ce qui se passe dans sa tête au moment où il lit, pour que les étudiants voient et entendent ce que fait un lecteur expert. Il explique non seulement les stratégies mais l’utilisation concrète qu’il en fait dans le texte à l’étude.
  • Pratique guidée/étayage : Offrir un support temporaire et ajustable aux étudiants pour leur permettre de s’approprier les informations fournies lors du modelage. Ce support peut prendre plusieurs formes : explications supplémentaires, indices, rétroactions, etc. Cette étape laisse une place importante au travail d’équipe et à la collaboration entre étudiants qui favorise la discussion autour des stratégies à utiliser.
  • Pratique autonome : Fournir de multiples occasions de pratiquer la stratégie de manière autonome pour permettre aux étudiants de l’internaliser et d’apprendre à l’utiliser dans d’autres situations.
  • Rétroactions et questionnements : Fournir aux étudiants le plus souvent possible des commentaires clairs sur la façon dont ils utilisent les stratégies enseignées, en les questionnant sur la nature des stratégies utilisées, la façon dont elles sont appliquées, les résultats obtenus, les réajustements nécessaires, l’aide qu’ils sont allés chercher. Idéalement, l’étudiant doit pouvoir garder des traces de ces rétroactions pour s’y référer dans d’autres tâches.
  • Réinvestissement : Favoriser la diversité des contextes de pratique. L’utilisation d’une stratégie ne doit pas être limitée à une seule tâche. L’étudiant doit pouvoir réinvestir les apprentissages faits dans d’autres lectures, d’autres genres de textes, afin de prendre conscience du caractère transversal des stratégies apprises.

 

Chacune de ces six étapes peut être reprise à tout moment dans le processus ; il ne s’agit donc pas d’une démarche linéaire. Par exemple, le modelage peut s’avérer nécessaire en cours d’exercice.

 
 
Une réalisation LSG Conseil.