Mémoire : Apprends-moi à comprendre ce que je lis ! Imprimer Envoyer
La recherche - Thèses - Mémoires
Écrit par Barbara Jochmans   
Mercredi, 31 Mai 2017 08:42

Barbara Jochmans

Apprends-moi à comprendre ce que je lis !

Comment enseigner les stratégies de compréhension dans les textes informatifs par le biais de l’Enseignement Explicite en 6e primaire ?

Travail de fin d’études, Promoteur : Benoît Wautelet, Lectrice : Marie Dumont, Haute École Louvain en Hainaut, Braine-le-Comte, Année académique 2015-2016

pdf Télécharger le mémoire

 

- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- -- --- --- --- --- --- --- - --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- --- -- --- --- --- --- --- ---

Introduction générale

 

Ayant le goût de la lecture, je souhaitais effectuer mon travail de fin d’études autour de celle-ci. N’ayant pas de sujet bien défini, je me suis tournée vers monsieur Wautelet, mon promoteur qui proposait divers sujets autour de la méthodologie de la langue française. Parmi ceux-ci, un a particulièrement retenu mon attention : « Le degré de réalisme en compréhension à la lecture ». Ce sujet consistait à apprendre aux élèves à comprendre ce qu’ils lisent.

Après m’être documentée sur celui-ci, j’ai pu remarquer qu’un constat revenait de manière récurrente : de nombreux élèves ne comprennent pas ce qu’ils lisent. Une question m’a alors fortement interpelée : « Pourquoi la compréhension en lecture cause-t-elle tant de difficultés à nos élèves ? ». Après avoir consulté divers ouvrages, je me suis rendu compte que peu d’enseignants accordent une place à un Enseignement Explicite alors que celui-ci semble indispensable pour apprendre aux élèves à comprendre ce qu’ils lisent.

Il est vrai que l’Enseignement Explicite était une démarche totalement inconnue pour moi. Je me suis donc renseignée sur celui-ci et la démarche proposée m’a fortement intéressée. C’est pourquoi j’ai décidé de modifier mon sujet de départ en proposant l’enseignement des stratégies de compréhension dans les textes informatifs par le biais de l’Enseignement Explicite.

J’ai décidé de travailler sur les textes informatifs pour plusieurs raisons. Premièrement, la plupart des textes proposés aux élèves sont des textes narratifs et ils ne sont donc pratiquement jamais confrontés à d’autres types de textes. Dans un second temps, Pierre Vianin (2009) nous apprend que l’on propose des textes narratifs pour questionner les élèves sur des aspects anecdotiques, en leur demandant de focaliser leur attention sur des détails du texte dénués de tout intérêt. Selon lui, il est donc plus intéressant de privilégier l’usage de textes explicatifs et informatifs pour les études de textes.

Au travers de mes activités pratiques, j’espère pouvoir vous démontrer que l’Enseignement Explicite est une démarche incontournable pour apprendre aux élèves diverses stratégies de compréhension.

 

 

Enseignement Explicite ou enseignement explicite ?


Le dictionnaire définit le mot « explicite » comme quelque chose qui est énoncé clairement et qui ne peut prêter à aucune contestation. Il s’agira donc d’une pratique clairement énoncée.  Mais cela ne définit pas l’Enseignement Explicite, courant pédagogique mis au point par Barak Rosenshine. L’Enseignement Explicite repose sur différents principes comme la compréhension, l’entraînement et la mémorisation qui permettent à l’élève de s’approprier les concepts et savoir-faire qui lui ont été enseignés afin de pouvoir les réutiliser dans des situations complexes. L’Enseignement Explicite repose sur le modelage, la pratique guidée, la pratique autonome et l’objectivation. Tout cela vous sera expliqué clairement aux pages 28 et 29 de la partie théorique. Il me semble donc indispensable d’écrire « Enseignement Explicite » étant donné que les principes expliqués ci-dessus sont ceux qui ont été utilisés dans mon travail de fin d’études.

 

 

 

 


 
 
Une réalisation LSG Conseil.